Logo restaurant Galusha

Restaurant Le Galusha
30, place de l'Horloge
84200 Carpentras

Réservations au :
04 90 60 75 00
06 50 63 13 95


legalusha@orange.fr

Ouvert tous les jours
Midi et soir
Sauf le lundi
Terrasse ombragée

Revue de presse
Crillon Le brave
Au XIIème siècle les comtes de Toulouse étaient seigneurs de ce magnifique château transformé il y a quelques années en Palace Hôtel.

Mazan
« Villa Madazano » en 982 puis « Maazano » en 1302. Le château de Mazan appartenait à cette époque aux Retronchins, Sade, d’Astouaud et Vincens.

Aubignan
Plusieurs vestiges gallo-romains ont été découverts tout près du village ce qui laisse supposer qu’une très belle villa appartenant à la famille Albanius avait été édifiée sur ce site.

Beaumes de Venise
Ce fut la deuxième baronnie du Comtat après Sérignan du Comtat : seigneurie des Agoult au XIIIème, des Clermont-Lodève au XIVème, elle fut érigée en duché à la fin du XVIIIème par le Pape Pie VI.

Caromb
A deux pas du village des silex taillés datant du paléolithique et des pointes de flèches du néolithique montrent que ce lieu était habité par l’homme il y a fort longtemps.
Raymond II Comte de Toulouse et marquis de Provence offrit ce fief en 1240 à Barral des Baux, puis en 1315 Cécile des Baux surnommée La Rascasse l’apporta en dot à Raymond de Bedos, recteur du Comtat Venaissin et neveu de Clément V.

Bedoin
Les nombreuses grottes et abris sous roche ont favorisé la vie sur ce lieu au paléolithique et au néolithique. Ceci a été confirmé par les abondantes découvertes d’objets et outils.
Les premiers vignerons gallo-romains ont foulé ce site laissant traces et vestiges telle la Villa près du hameau Les Bruns.
En 956 le village apparait sous le nom de Bedunium. Au Xème Exmido, seigneur du village offre aux bénédictins la villa et les églises de son fief Beduino.

Saint Didier
Il y a fort longtemps que la carrière de Saint Didier renommée pour sa qualité de grain a permis à l’homme de construire toutes sortes d’édifices en particulier la stèle de Lauris sculptée dans ce calcaire.
En 1160 Raymond V de Toulouse vendit le castrum primitif à l’évêque de Carpentras, c’est à cette occasion que sur des écrits apparait le nom de Saint Didier.

Pernes les fontaines
Ce domaine appartenait au propriétaire romain Paternus mais ce n’est qu’en 994 que ce site est qualifié de Paternis Villa.
Sous la suzeraineté des Comtes de Toulouse, Pernes devient la capitale du Comtat Venaissin de1125 à 1320.
Après les guerres de religion, Pernes fut frappée par plusieurs épidémies au cours des XVIème et XVIIème siècles, certaines archives font état de plus de 2500 victimes en 1580.

Roussillon
Se dressant face au Luberon au pied des plateaux du Mont de Vaucluse, le village de Roussillon côtoie de somptueux paysages. Classé parmi les plus beaux villages de France, ses magnifiques falaises déclinent rouge, jaune, ocre et marron. De nombreux artistes ont été séduits par ce paysage coloré: Cocteau, Buffet....

L’Isle sur la Sorgues
Fief des Comtes de Provence puis des Comtes de Toulouse, la cité devient la propriété du Saint Siège dès 1274. Fortifiée par les papes elle fut ainsi épargnée par les guerres de religion.
Surnommée la Venise provençale l’Isle sur la sorgue se spécialise dès 1960 dans la brocante et les antiquités. De petits villages de chineurs ont fleuris ci et le passant peut admirer à loisir le passé au travers de magnifiques œuvres d’art, tableaux, meubles, miroirs et luminaires.

Venasque
Situé sur un éperon rocheux aux flancs abrupts, juste au sortir des gorges de la Nesque, Venasque domine avec fierté la plaine de Carpentras.
A l’époque des tribus gauloises Memini « Vindasca » était une place forte réputée imprenable. La pierre tombale de Boetius évêque de Carpentras nous livre les chiffres (583-604) de la période où il régna sur la ville. En 1125 Venasque devient propriété des Comtes de Toulouse. Souvent assiégée pendant les guerres de religion, elle ne fut jamais conquise.

Mormoiron
Les bifaces trouvés sur le site des sablons démontrent que l’homme vivait sur ces terres il y a 100 000 ans. La colonisation romaine a laissé une empreinte significative, numéraire d’Auguste et Trajan, vases lacrymoires et céramiques sigillées.
Les plus anciens seigneurs sont Isnard et Latil.
En 1204 le village est nommé Mormorone.
Sous la papauté d’Avignon, après l’annexion en 1274 du Comtat Venaissin par Rome, ce fief devient le ministère des finances pontificales e Clément Ven fit le chef lieu de Vignerie. Pendant les guerres de religion, Durand de Ponteves, surnommé le « Cavalier de la foi » reçu la commune comme récompense.